Cligno

Bon été à toutes et à tous !

samedi 31 janvier 2009

Les suites de la tempête du 24 janvier 2009

Le Conseil Municipal remercie toutes celles et ceux qui ont contribué à la remise en état de notre commune. Afin de permettre de couper les arbres et branches tombés lors de cette tempête, la municipalité a décidé d'autoriser l'usage des tronçonneuses par les habitants les dimanches 1 et 8 février 2009. Un arrêté particulier a été publié pour la circonstance.


EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES

DU MAIRE


***********


Le Maire de la commune de Baron,

Vu les circonstances particulières de la tempête de samedi 24 janvier 2009,


A R R E T E

L’article 5 de l’arrêté relatif aux bruits de voisinage de La Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales, en date du 22 septembre 2008 est modifié pour les journées du 1er et du 08 février 2009 en ce sens :

« les citoyens baronnais pourront couper les arbres tombés par la tempête , exceptionnellement de 8 heures 30 à 18 heures. ».

Fait à Baron, le 30 janvier 2009

Le Maire,
E. LE BLOND du PLOUY

Le Discours des Voeux du Maire

Mesdames, messieurs, Bonsoir

Je vous remercie d’être venu nombreux pour cette première cérémonie des vœux pour nous, nouvelle équipe municipale, mais aussi la dernière en ce qui concerne les vœux 2009 de la communauté de communes du créonnais.
Je remercie les nouveaux habitants de leur présence, trouvez ce soir l’expression d’un accueil chaleureux, vous verrez à BARON, on y est bien.
Je salue la présence des présidentes ou présidents des associations de notre commune ou de la communauté des communes, de la gendarmerie de Branne, des pompiers de Créon, des élus et maires de la communauté de communes, et de notre Conseiller Général Christian Mur. Par votre présence, vous indiquez aux habitants et aux élus de Baron, votre sympathie et votre attachement à notre commune.

Je voudrai faire un petit peu de pédagogie pour les nouveaux habitants tellement la position administrative de Baron est particulière.
En effet, Baron fait parti du canton de Branne représenté ce soir par notre Conseiller Général, maire de St Quentin de Baron, Christian Mur. Baron fait aussi parti de la communauté de communes du Créonnais depuis sa création, il y a environ 8 ans. Cette communauté de commune est représentée ce soir par son président et maire de Haux, Bernard Le Gorec.
Il est intéressant de savoir, aussi, que cette communauté de communes se trouve très majoritairement dans le canton de Créon.
Vous pouvez donc constater qu’à Baron les choses sont plus compliquées qu’ailleurs.

Je veux dire ce soir, devant vous tous, la satisfaction et le plaisir que nous avons, le conseil municipal et moi-même, à travailler avec les maires et les élus de la communauté de communes du Créonnais, mais aussi avec les différents représentants des associations intracommunautaires. Je veux remercier du fond du cœur tous les maires, beaucoup plus aguerri que moi, maire débutant, de l’aide, du soutien et des conseils qu’ils peuvent m’apporter. Mesdames, Messieurs encore merci de faire partager votre expérience, je tenais à souligner cet esprit de solidarité.

Baronnaises, Baronnais, il serait trop simple ce soir de lister ce que l’équipe municipale a mis en œuvre en 2008. Je tiens seulement à souligner une initiative citoyenne, la création d’un Conseil Municipal Jeune présidé par Mademoiselle Reynier soutenue par une vice-présidente Mademoiselle Mesnier. Je remercie les élus du CMJ pour leur engagement et je leur apporte avec le Conseil Municipal tout mon soutien. Concernant bilans et projets, je vous rappelle, comme nous l’avions indiqué dans notre profession de foi lors des élections municipales, que nous organiserons une réunion publique courant mars ou avril où vous pourrez vous exprimer. C’est pour vous, mais avec vous que nous souhaitons faire évoluer notre commune.

Pour évoluer, il faut avoir les moyens de nos ambitions, mais là il semble que cela soit une autre affaire pour 2009. Je dis cela car vous avez dû constater à la lecture de Sud-Ouest que la population de Baron a diminué par rapport au dernier recensement complémentaire d’octobre 2006 ! Nous étions jusqu’au 31 décembre 2008, 1025 âmes sur notre commune. A des fins d’égalité entre toutes les communes de France ou bien d’économies déguisées, l’Etat a décidé de ne plus tenir compte des recensements complémentaires en 2009 et nous nous retrouvons donc aujourd’hui à 951 habitants. Cette nouvelle mesure devient à présent, un problème financier. Nous savons que les différentes dotations de l’Etat et subventions sont basées sur le nombre d’habitants, nous risquons donc d’avoir un budget amputé pour 2009.

Malgré tout, nous nous devons d’avancer.

L’année 2009 s’annonce comme une année difficile, une minorité de spéculateurs ayant entraîné le monde dans une crise majeure. Vous, moi, nous n’y sommes pour rien mais nous devrons supporter les « exactions spéculatrices » de ces financiers inconscients. Ceci est inquiétant mais ce qu’il y a de plus inquiétant, c’est que les idées néfastes, les idées de repli sur soi-même, l’idée que la faute peut provenir des autres et souvent des minorités peuvent émerger dans l’esprit de certain. L’histoire nous a déjà démontré de tels comportements.
Edmut Burke, politique et philosophe britannique du 18éme siècle, écrivait : « Ce qui permet au mal de progresser est l’inaction des hommes de bien ».
Ce soir, devant vous tous et avec vous, Mesdames et Messieurs les élus, j’entends contribuer, de façon pragmatique, à aider celles et ceux qui en ont le plus besoin. J’entends modestement et sans relâche, avec les bénévoles et les élus du Centre Communale de l’Action Sociale, dont je salue l’engagement et la motivation, tailler la pierre que l’on utilisera pour tenter de construire un monde plus juste et plus solide. Je tiens à associer le personnel communal qui lui aussi contribue avec ses qualités et ses compétences à apporter des services à l’ensemble de la population, et bien évidemment je n’oublie pas l’ensemble des bénévoles baronnaises et baronnais (membres d’associations, de la bibliothèque ou simplement citoyen).

Cette cérémonie des vœux nous indique que nous vieillissons, nous nous faisons une joie de fêter la nouvelle année mais à chaque fois, c’est synonyme du temps qui passe. L’essentiel étant de se sentir bien dans ce temps qui évolue.
Kennedy écrivait « Il ne faut pas chercher à rajouter des années à sa vie mais plutôt essayer de rajouter de la vie à ses années. »


A vous tous, le Conseil Municipal et moi-même souhaitons une bonne année 2009.


Le Maire
Emmanuel Le Blond du Plouy